La fellation

La pratique de la fellation : méthodes extrêmes

Avertissement !

Cette partie traite de la fellation extrême, c'est-à-dire allant bien au delà de la simple caresse préliminaire. Elle possède en outre le risque de dégrader la position et l'image de la femme. Sauf si c'est elle qui le demande, cette pratique extrême ne doit donc en aucun cas lui être proposée ou imposée.

Le cunnilingus

Description illustrée du cunnilingus

Le cunnilingus (également désigné par le terme latin cunnilinctus, de cunnus « vulve » et lingere « lécher ») est une pratique sexuelle buccale qui consiste à stimuler les différentes parties de la vulve à l'aide de la langue et des lèvres principalement.

Le cunnilingus est une pratique en général exécutée lors des préliminaires, pour mettre la femme en condition (excitation). Cependant, par sa douceur (s'il est pratiqué convenablement), il peut être exécuté à n'importe quel moment, notamment lorsque l'homme, proche de l'éjaculation, désirera un moment de répit pour se reposer et faire ainsi durer le coït, sans pour autant que la tension sexuelle de la femme (qui peut avoir des orgasmes répétés) ne redescende.

Dans la pratique courante, le cunnilingus consiste généralement à lécher le clitoris avec la langue.

La fellation

La pratique de la fellation

La fellation consiste à caresser et stimuler le pénis avec la langue et/ou la bouche.

Elle peut aussi être accompagnée d'une stimulation manuelle.

La fellation implique obligatoirement l'usage de la bouche (langue incluse). La stimulation uniquement manuelle du pénis n'est pas une fellation. Elle est considérée comme une caresse.

La fellation n'implique pas forcément d'éjaculation. La pratique peut servir de préliminaires à un relation sexuelle, à un interlude, à rendre une vigueur à une érection molle, …

La fellation consiste à imiter l'environnement vaginal (humidité, souplesse, douceur, …) mais en permettant plus de possibilités et de fantaisies.