Le chevauchement

Guide illustré des positions : Le chevauchement

Description

La position du chevauchement
La position du chevauchement

Mise en place

Le chevauchement ressemble à l'Andromaque. Mais au lieu d'être assise, le femme s'allonge sur le corps de son partenaire.

L'homme est allongé sur le dos, la femme s'allonge sur lui et glisse son bassin jusqu'à s'empaler sur le pénis. Elle peut s'aider d'une main si nécessaire.

avertissement
La position du chevauchement

Mise en pratique

Dans cette position, le vagin est dans l'axe du pénis et glisse très naturellement lors du va-et-vient.

La femme rythme le coït à sa guise d'avant en arrière tandis que l'homme est passif et en profite pour lui caresser le corps (fesses, cuisses, dos).

avertissement
Le chevauchement : la femme aux commandes
Informations

source: x-art.com

Téléchargement

Les rôles peuvent s'inverser : l'homme peut prendre la direction du coït.

avertissement
Le chevauchement : l'homme aux commandes
Informations

source: x-art.com

Téléchargement

Si la femme a le contrôle, elle peut rythmer le coït dans deux sens, deux variantes :

  • d'avant en arrière (à l'horizontal);

  • du haut vers le bas (à la verticale).

A l'horizontal

Lorsque la femme va d'avant en arrière, elle rythme le coït en se frottant contre le corps de son partenaire. Le mouvement de va-et-vient implique une stimulation directe du clitoris sur le pubis du partenaire ce qui procure à la femme une excitation intense.

avertissement
Le chevauchement d'avant en arrière : Le clitoris frotte contre le pubis du partenaire (source : x-art.com)

Astuce

Cette stimulation est d'autant plus efficace si les pubis sont rasés.

A la verticale

Lorsque la femme va du haut vers le bas, les deux corps perdent leur contact intime. Mais en orientant correctement son vbassin, la femme peut stimuler son clitoris directement contre le pénis dressé de son partenaire.

avertissement
Le chevauchement du haut vers le bas : le clitoris est stimulé directement par frottement sur le pénis.

L'erreur du débutant

Le mouvement vertical nécessite une grande amplitude pour être efficace. Et la débutante n'a pas forcément l'habitude de bien lever le bassin.

Au début, afin de prendre le rythme, elle ne devra donc pas hésiter à bien exagérer le mouvement, quitte à risquer une sortie de pénis.

Afin de bien comprendre l'amplitude du mouvement, elle pourra commencer par la position de la cavalière.

Son partenaire devra aussi la guider dans son mouvement.

Si elle fatigue, il pourra prendre le relai du coït.

La femme soumise

Malgré tout, dans cette position, l'homme peut reprendre le contrôle du coït. Il relève les cuisses afin de récupérer le contrôle de son bassin et peut ainsi diriger le coït tandis que la femme reste inactive.

avertissement
Le chevauchement : l'homme reprend un rôle actif.

Dans cette psoition, l'homme et la femme peuvent avoir des rôles actifs alternativement ou en même temps.

Avantages

  • Les partenaires sont face à face et peuvent s'embrasser et se caresser.

  • La femme contrôle la stimulation du clitoris sur le pénis/pelvis de son partenaire.

  • La femme peut contrôler le coït.

  • La femme ne subit pas le poids de l'homme.

  • La position est reposante pour les deux partenaires.

  • Les deux partenaires peuvent avoir un rôle actif à tour de rôle.

  • Passage aisé à d'autres positions : Andromaque, aigle, cavalière, missionnaire, ...

  • Les jambes écartées de la femme limitent la pression exercée sur le pénis et donc la stimulation, ce qui permet de faire durer le coït plus longtemps.

Inconvénients

  • Dans cette position, la fécondation n'est pas facilitée.

  • Les jambes écartées de la femme limitent la pression exercée sur le pénis et donc la stimulation, ce qui peut diminuer l'efficacité et le plaisir ressenti.

Avis des internautes

Vous pouvez donner votre avis sur cette position.

Avis des hommes
Avis des hommes
Avis des femmes
Avis des femmes

Groupe de positions

Cette position fait partie du groupe comprenant :

Bien qu'ayant des noms et des positions différentes, il ne s'agit en fait que de la même position avec de subtiles variantes et des axes différents. La femme ne se contente que de plus ou moins relever le buste afin de moduler la stimulation directe de son clitoris, ainsi que la profondeur et l'intensité de la pénétration.

Il convient donc de toujours considérer le groupe de position comme une seule et même position et de jouer avec ses différentes variantes.