Le cavalier à la barre

Guide illustré des positions : Le cavalier à la barre

Description

La position de base

Le cavalier à la barre
Le cavalier à la barre

Astuce

Dans la position normale, l'homme est à genoux sur le lit (ou sur le sol...). La femme s'allonge devant lui et pose ses fesses sur les cuisses de son partenaire, une jambe à l'horizontale, l'autre à la verticale, mettant ainsi son sexe au niveau de pénis. L'homme la pénètre dans cette position.

Cependant, le fait que le bassin de la femme bloque les cuisses de son partenaire limite fortement la liberté de mouvements et l'amplitude du va-et-vient. De plus, la femme a tendance à glisser naturellement à cause de la gravité, ce qui oblige le partenaire à la maintenir.

Il convient donc de modifier la position : la femme se place lassivement sur le support, sans chercher à se poser sur les cuisses de son partenaire. Celui-ci a alors tout loisir de se placer correctement et de rythmer le coït.

La femme est sur le côté, une jambe levée. L'homme est à genoux ou assis et la pénètre dans cette position.

Cette position permet une pénétration non seulement profonde, mais dans un angle tout à fait inhabituel.

Elle peut cependant être fatigante pour l'homme, notamment s'il manque de souplesse au niveau des hanches.

avertissement
Le cavalier à la barre
Informations

Source : x-art.com

Téléchargement

En rabaissant sa jambe, la femme permet de basculer dans la position de la belle endormie ou du sphinx.

Avantages

  • La position peut se pratiquer sur un lit, au bord d'un lit, d'un fauteuil, d'un canapé, d'une table...

  • Les partenaires se font face et peuvent se regarder dans les yeux.

  • La pression moyenne exercée sur le pénis permet de faire durer le coït.

  • La femme peut caresser son clitoris pour augmenter son plaisir.

  • La femme est dans une position reposante.

  • La femme ne subit pas le poids de son partenaire.

  • L'homme peut contrôler la profondeur de la pénétration (et alterner pénétrations superficielles et pénétrations profondes).

  • La position permet une bonne fécondation.

    Attention cependant : la femme ne doit pas trop relever son buste ou se trouver en équilibre sur le bord du support, son bassin pourrait basculer vers le bas..

Inconvénients

  • S'il ests ur un lit, l'homme subit deux points de contention, au niveau de l'articulation de la hanche.

  • La pression moyenne exercée limite la stimulation et l'intensité du plaisir.

  • Les partenaires ne peuvent pas s'embrasser.

  • L'homme peut difficilement caresser le corps de sa partenaire.

  • Les pénétrations profondes et fougueuses peuvent être douloureuses pour la femme.

Améliorations

Le plus gros problème de cette position est les points de contention au niveau de l'articulation des hanches de l'homme ce qui l'oblige à être jeune, souple...

Le plus, la position des corps en équerre ne permet de de participation mutuelle des partenaires.

Il convient donc d'améliorer la position de la façon suivante :

  1. Le femme se place au bord du lit (ou du canapé, du fauteuil, du banc, ...)

  2. l'homme prenant alors appui sur le sol.

avertissement

La femme peut aussi prendre appui sur son coude afin de se rapprocher de son partenaire (et l'embrasser) car le bas de son corps peut basculer plus facilement vers l'avant, très légèrement dans le vide.

avertissement

Dans cette variante, la femme ne subit pas la pression du poids de l'homme et peut moduler plus efficacement l'écartement de ses jambes afin de contrôler la pronfondeur de la pénétration et l'intensité de la stimulation.

Cette variante permet aussi de moduler le placement de l'ouverture du vagin en fonction de la taille du partenaire et la hauteur du lit.

En revanche, si elle bascule trop le bassin dans le vide, la fécondation sera moins efficace (pour les couples qui cherchent à procréer).

Dans cette position lassive, la femme a aussi accès à son sexe et peut stimuler son clitoris manuellement.

avertissement

En gros plan :

avertissement

Avantages

  • Les partenaires se font face et peuvent se regarder dans les yeux.

  • La pression moyenne exercée sur le pénis permet de faire durer le coït.

  • La femme peut caresser son clitoris pour augmenter son plaisir.

  • La femme est dans une position reposante.

  • La femme ne subit pas le poids de son partenaire.

  • L'homme peut contrôler la profondeur de la pénétration (et alterner pénétrations superficielles et pénétrations profondes).

  • L'homme ne subit pas de points de contention au niveau des hanches.

  • La femme peut moduler la profondeur de la pénétration en modifiant plus aisément l'angle de son bassin.

  • La femme possède un meilleur contrôle de la pénétration.

  • La femme peut se relever plus facilement. Les partenaires peuvent se caresser mutuellement.

  • En basculant son bassin vers l'arrière, la femme offre une vision excitante de son sexe à son partenaire.

Inconvénients

  • La pression moyenne exercée limite la stimulation et l'intensité du plaisir.

  • Les partenaires ne peuvent pas facilement s'embrasser.

  • La position peut être fatiguante pour les genoux de l'homme si la hauteur du support n'est pas adapté.

Astuce !

Si l'homme fatigue d'avoir les genoux fléchis, la femme pourra réhausser son bassin avec des coussins ou bien l'homme pourra s'allonger en avant, sur (ou à côté de) sa partenaire.

Avis des internautes

Vous pouvez donner votre avis sur cette position.

Avis des hommes
Avis des hommes
Avis des femmes
Avis des femmes

Variantes

À partir de cette position, au lieu de placer sa jambe tendue et verticalement, la femme peut la placer tendue et horizontalement sur le côté (les deux jambes sont alors en équerre).

avertissement

Dans cette position, le vagin se resserre autour du pénis et les sensations sont plus intenses pour les deux partenaires.

Cependant, la torsion du bassin nécessite une certaine souplesse de la femme.

Si la femme est très souple, elle peut ramener la jambe sur sa poitrine et permettre ainsi une pénétration encore plus profonde : elle passe alors en position du bambou.

Au contraire, en ramenant les deux jambes à la verticale, la femme passe en position de la tige et se soulage de la tension exercée au niveau de la hanche de la jambe en extension. La position est ainsi plus reposante pour elle.

avertissement