Le cunnilingus

Description illustrée du cunnilingus

Le cunnilingus (également désigné par le terme latin cunnilinctus, de cunnus « vulve » et lingere « lécher ») est une pratique sexuelle buccale qui consiste à stimuler les différentes parties de la vulve à l'aide de la langue et des lèvres principalement.

Pratique du cunnilingus

Le cunnilingus est une pratique en général exécutée lors des préliminaires, pour mettre la femme en condition (excitation). Cependant, par sa douceur (s'il est pratiqué convenablement), il peut être exécuté à n'importe quel moment, notamment lorsque l'homme, proche de l'éjaculation, désirera un moment de répit pour se reposer et faire ainsi durer le coït, sans pour autant que la tension sexuelle de la femme (qui peut avoir des orgasmes répétés) ne redescende.

Dans la pratique courante, le cunnilingus consiste généralement à lécher le clitoris avec la langue :

cunnilingus
Le cunnilingus
Informations
avertissement
Le cunnilingus : vue du partenaire (POV)
Informations

Source : povd.com

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

dessin cunnilingus
Le cunnilingus
Informations

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

dessin cunnilingus
Le cunnilingus
Informations

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

avertissement
Le cunnilingus
Informations

Source : x-art.com

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

avertissement
Le cunnilingus : autre angle
Informations

Source : x-art.com

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

Mais la langue peut aussi caresser les grandes et les petites lèvres

avertissement
Le cunnilingus : lécher les grandes et les petites lèvres
Informations

Source : danejones.com

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

La langue peut aussi s'enfoncer dans le vagin comme le ferait un pénis.

La stimulation de la vulve par la langue peut être accompagnée de l'introduction de doigts dans le vagin (pour stimuler le point G, par exemple).

cunnilingus avec doigt dans le vagin
Le cunnilingus avec introduction d'un doigt dans le vagin

Astuce

Le clitoris n'est pas la seule zone sensible. Les petites lèvres sont aussi très innervées (et donc très sensibles à la stimulation) :

Schéma de l'inervation de la zone génitale (femme)
Inervation de la zone génitale (femme)

Lors du cunnilingus, le partenaire ne doit pas oublier de lécher, sucer et caresser les petites lèvres en accompagnement de la stimulation clitoridienne.

La difficulté du cunnilingus réside souvent plus dans l'intimité que dans la pratique. En effet, un homme pourra être réticent à approcher son visage du sexe de la femme pour différentes raisons (blocage psychologique, toison trop fournie, odeur, etc.). De la même façon, la femme pourra craindre que son partenaire se livre à un acte si intime. Il advient donc à chacun de répoondre aux attentes de l'autre en restant à l'écoute.

Cependant, la règle numéro 1 à cette pratique est une hygiène parfaite, voire une épilation. Une petite toilette décomplexera aussi bien la femme que l’homme. Pourquoi pas, tout simplement, commencer par un bain ou une douche à deux, pour une toilette partagée, des préliminaires tendres puis continuer dans une chambre à coucher ?

Le clitoris étant une zone très sensible, dans tous les cas la femme doit communiquer à son partenaire la façon dont elle veut que le cunnilingus soit réalisé.

Une pratique stratégique

Selon une étude récente de l'université d'Oakland (Is cunnilingus-assisted orgasm a male sperm-retention strategy?) portant sur 243 hommes, le cunnilingus est souvent prodigué comme une stratégie (stratégie de rétention) pour rendre les femmes fidèles.

En effet, le coït avec pénétration désavantage souvent les hommes qui atteignent en général l'orgasme plus rapidement que leur partenaire, la laissant alors sur sa faim. Le cunnilingus est alors la méthode la plus simple et la plus efficace pour s'assurer de la satisfaire et de lui procurer plaisir et orgasme. Ainsi satisfaite, la femme n'a pas à chercher de partenaire plus performant.

Cette stratégie repose en partie sur le mécanisme de libération d'ocytocine durant l'orgasme.

Avis des internautes

Vous pouvez donner votre avis sur cette position.

Avis des hommes
Avis des hommes
Avis des femmes
Avis des femmes

La femme allongée (dominée)

cunnilingus : la femme sur le dos
cunnilingus : la femme sur le dos
cunnilingus : la femme sur le dos
cunnilingus : la femme sur le dos

La femme est allongée sur le dos, jambes écartées, et offre son sexe à son partenaire qui va pouvoir lécher (avec sa langue) le clitoris, les petites lèvres et les grandes lèvres.

avertissement
cunnilingus : la femme est allongée sur le dos (source: )
Informations

Source : x-art.com

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

Au lieu de lécher, il peut titiller avec de petits coups de langue.

avertissement
cunnilingus : gros plan
Informations

Source : x-art.com

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

Si la femme est souple, elle peut relever les jambes sur le buste, cela lui permet d'augmenter son excitation en visualisant mieux ce que fait le partenaire. D'autre part, le relevé de buste permet d'offrir un sexe plus écarté. Le partenaire pourra enfoncer sa langue ou ses doigts plus profondément, ou bien accéder plus aisément au clitoris, aux petites lèvres,... :

avertissement
cunnilingus : la femme est allongée sur le dos
Informations

Source : x-art.com

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

Variante en brouette

Bien entendu, la position allongée n'oblige pas à quelques fantaisies, par exemple si l'homme, en position assise, relève le bassin de sa partenaire pour la porter à sa bouche :

photo cunnilingus brouette
cunnilingus : la femme en position dominée (en brouette)

Variante pour le fun

Depuis la brouette, en relevant encore plus le bassin, le partenaire passe au dessus :

photo cunnilingus fun avertissement
cunnilingus : la femme en position dominée

Avantages

  • Position inhabituelle et amusante.

Inconvénients

  • Le sang monte rapidement à la tête de la femme.

  • La femme peut éprouver quelques difficultés à respirer dans cette position.

  • Position qui n'apporte aucun intérêt supplémentaire par rapport à la position de base.

Le cunnilingus suspendu

Le femme appuyée contre un mur, assise sur les épaules de l'homme, face à lui et lui offre son sexe. L'homme est debout :

Le cunnilingus suspendu avertissement
Le cunnilingus suspendu

Remarque

Malgré la position surélevée de la femme, celle-ci est en position dominée.

En effet, la femme ne possède aucun degré de liberté, elle ne peut pas réguler l'intensité de la stimulation ou de son plaisir (autrement qu'en étouffant son partenaire entre ses cuisses) ; elle ne touche pas le sol et ne peut donc pas s'enfuir...

Avantages

  • Position pour prendre une photo et se vanter auprès de ses copain(e)s.

Inconvénients

  • Position athlétique qui nécessite une bonne condition physique de la part de l'homme.

  • Difficile à mettre en place.

  • Dangereuse pour le porteur, notamment au niveau des lombaires.

  • Position bloquante qui ne permet pas de passer facilement à une autre position.

La femme dominante

La femme à genoux

photo cunnilingus femme dominante
Le cunnilingus : la femme, en position dominante, est à genoux, vulve au-dessus de la bouche de son partenaire

L'homme est allongé sur le dos, la femme est à genoux au-dessus de son visage et place son sexe au-dessus de la bouche de son partenaire. Elle peut aussi accompagner les mouvements de la langue en ondulant le bassin.

avertissement
Le cunnilingus : la femme à genoux
Informations

Source : x-art.com

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

Pour être plus confortablement installée, elle peut aussi s'asseoir sur le haut de son torse, le but étant de présenter sa vulve à la hauteur de la bouche du partenaire.

avertissement
Le cunnilingus : la femme est assise sur le torse de l'homme, vulve à hauteur de visage
Informations

Source : x-art.com

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

La femme sur le bord du lit

La femme est sur le bord du lit (du canapé, du fauteuil, du banc, ...) et domine son partenaire qui s'agenouille pour lui lécher le clitoris.

avertissement
Le cunnilingus : la femme est assise sur le bord du lit
Informations

Source : x-art.com

Tags : préliminaires sexe oral cunnilingus

Avantages

  • La femme est dominante.

Inconvénients

  • L'homme n'a accès qu'au clitoris et plus difficilement au vagin (difficulté d'y introduire un doigt ou lécher la vulve).

La femme tourne le dos

La femme domine toujours son partenaire, mais lui tourne le dos :

photo cunnilingus femme dominante avertissement
Le cunnilingus : la femme en position dominante, dos tourné
photo cunnilingus femme dominante
Le cunnilingus : la femme en position dominante, dos tourné

Avantages

  • La femme est dominante.

  • La langue entre en contact sur toute la longueur du clitoris et de son capuchon, pour une stimulation plus intense.

  • En basculant vers l'avant, la femme peut modifier la surface de contact et de stimulation sur son clitoris.

Inconvénients

  • L'homme se retrouve face à l'anus de sa partenaire. Si cette vision gêne l'homme, la femme peut s'allonger de tout son long sur lui, comme si elle voulait pratiquer un 69.

La femme debout

Dans cette position, la femme est debout et l'homme est à genoux ou assis, devant ou sous elle. La femme peut être appuyée contre un mur, mais cette position n'est pas très confortable, car elle doit en plus écarter les jambes. La plus pratique et confortable est de pouvoir poser une jambe sur un objet surélevé :

photo cunnilingus femme debout avertissement
Le cunnilingus : la femme debout

Variantes

Si le fait de lécher la vulve répugne l'un ou l'autre des partenaires, il reste alors la possibilité d'utiliser les doigts pour stimuler les organes génitaux de la femme...

Dessin de caresse de la vulve avec la main Dessin de caresse de la vulve avec la main
Caresse de la vulve avec la main

Soit une caresse superficielle de la vulve :

avertissement
Stimulation de la vulve avec les doigts à l'extérieur
Informations

Source : x-art.com

Tags : préliminaires doigtage

soit avec pénétration des doigts (et stimulation du point G...).

avertissement
Stimulation de la vulve avec les doigts à l'intérieur
Informations

Source : x-art.com

Tags : préliminaires doigtage

Maladies

Le cunnilingus (et la fellation) peut être un moyen de transmettre une MST, notamment le papillomavirus. Ce papillomavirus (HPV) serait responsable d’infections sexuellement transmissibles pourrait déclencher des cancers de la gorge et de la bouche. Les personnes qui ont des rapports bucco-génitaux avec plus de six partenaires au cours de leur vie multiplient par 8,6 le risque d’avoir un cancer de la gorge. Mais les facteurs de risque majeurs des cancers de la cavité buccale restent le tabac et l’alcool.

Inutile de tomber dans la psychose (sauf si vous voulez utiliser cet argument pour éviter un cunnilingus (ou une fellation). Tout d'abord parce que le risque est faible. Ensuite parce qu'il existe des solutions. Un vaccin existe pour les femmes qui ne sont pas sexuellement actives. Pour les autres, le dépistage par frottis est le seul recours. Ces types de cancer, s’ils sont traités suffisamment tôt, sont souvent guérissables.

Questions des internautes

Le fait d'habituer une femme au cunnilingus peut-il la conduire à ne plus être satisfaite du coït uniquement ?

Le cunninlingus est une des nombreuses pratiques sexuelles. Mais ce n'est pas parce qu'on a du plaisir, même intense, avec l'une d'elle qu'on se désintéresse des autres.

Le cunnilngus, par exemple, peut conduire à une irritation du clitoris s'il est mal pratiqué ou avec trop d'intensité, ce qui conduira à un effet contre-productif, à savoir plus de plaisir du tout. Alors qu'un coït avec pénétration normale pourrait conduire à des orgasmes multiples et de forte intensité.

Et puis, comme pour tout, il y a un effet de lassitude. C'est comme un bon dessert. Nous apprécions ce dessert. Nous ne voudrions parfois n'avoir que le dessert pour seul repas. Et nous pourrions nous en satisfaire momentanément. Mais avoir ce dessert pour seul repas, à chaque repas, tous les jours, deviendrait vite lassant.

En revanche, une femme ne pratiquant pas le cunnilingus, par manque d'expérience ou par peur, peut très bien apprendre à apprécier et, en définitive, l'intégrer systématiquement dans sa vie sexuelle.

A contrario, si une femme ne voulait plus se satifaire que du cunnilingus et ne plus vouloir de pénétration (autrement que pour des raisons personnelles et/ou religieuses), c'est qu'il y a peut-être un problème (peur de la pénétration, dyspareunie, etc.). Et dans ce cas, elle doit consulter un spécialiste pour trouver une solution.