Les seins

Un rôle trop souvent négligé dans le plaisir

Stricto sensu les seins ne font pas partie du sexe féminin. Cependant, nous allons voir ici que leur leur avec le sexe est plus étroit qu'on peut le penser a priori et que la distance qui les sépare de la vulve est plus faible qu'il n'y paraît.

Description

Les seins (de sinus, courbure, sinuosité, pli) sont (chez les humains) la partie charnue située sur la face antérieure du thorax.

photo de seins
Des seins féminins (Source : Wikimedia)

Chez les mammifères, ils servent à allaiter. Mais ils sont aussi chez l'espèce humaine un atout de séduction.

Plus qu'un atout de séduction

En dehors de cet atout de séduction, chez la femme les seins sont connectés à la région pelvienne, notamment losque celle-ci est excitée. Ils ont donc un rôle actif dans la sexualité et ne sont pas seulement des protubérances mammaires que le partenaire peut malaxer ou lécher à loisir.

Un problème de moment

Comme les seins ne sont reliés à la zone pelvienne que lorsque la femme est sexuellement excitée, en fonction du moment, les stimulations pourront être agréables ou pas.

Il convient donc au partenaire ne ne pas se précipiter immédiatement sur eux en pensant que la stimulation sera immédiatement active. Comme pour le clitoris, il s'agit d'organes sensibles qui ont besoin d'attention et de délicatesse. C'est à la femme de guider son partenaire. Trouver le bon moment est avant tout un problème de communication.

Le volume ?

Comme pour le pénis, ce n'est pas la taille qui compte mais la façon de s'en servir.

Une femme à petite poitrine n'a aucune raison d'avoir moins de sensations mammaires qu'une femme à forte poitrine.

Comment les stimuler ?

Chaque femme étant différente, c'est à chacune d'expliquer les caresses, la façon, le moment, le sens, le moyen.

Certaines préfèreront une caresse explorant la surface totale des seins, d'autres préfèreront que les attentions se concentrent sur le mamelon ou le téton, en léchant, en mordillant, en caressant...

L'intensité de la caresse est aussi à son appréciation. Une femme pourra préférer au début des caresses légères, puis l'excitation venant, des caresses plus appuyées. Elle pourra se caresser elle-même ou demander à l'homme de la caresser, en le guidant.

avertissement
Caresser les seins durant le coït

Précautions particulières

La protection

Les seins sont des organes sensibles du seul fait de leur taille. Le pire ennemi du sein est la gravité. Il convient donc de toujours - sauf pour les femmes ayant une très petite poitrine - mettre un soutien-gorge, dans le cadre quotidien - sauf la nuit - et une brassière lors de la pratique d'un sport.

Le sport intensif

Tous les sports ne sont pas adaptés. Le sein étant en grande partie composée de tissus graisseux, il peut fondre lors d'une pratique intensif de sport (bodybuilding) ou lors de régime hypocalorique.

Les prothèses mammaires

Les protèses mammaires n'ont aucune influance sur le plaisir ressenti lors d'un caresse.

Même si la norme visible consiste à se faire gonfler les seins, la majeure partie (2/3) des interventions chirurgicales sur ces organes consiste en la réduction de leur volume.

Les seins trop souvent oubliés dans la sexualité

Les positions sont en général classées en deux catégories non exclusives l'une de l'autre :

  • celles qui permettent de stimuler le clitoris ;

  • celles qui permettent de stimuler le point G ;

Il conviendrait - et c'est que nous ferons dans ce site - d'ajouter une troisième catégorie : les positions qui permettent de stimuler les seins.

L'attrait des hommes pour le mammaire

Les hommes sont attirés par les seins. Il y a deux interprétations possibles à cela.

L'interprétation freudienne

L'attrait de l'homme pour le sein de la femme naît de l'enfance, lorsque le nourrisson têtait le sein de sa mère pour se nourrir et en tirait son premier plaisir d'ordre sexuel, ce qu'il appelle le stade oral.

Une fois adulte, ce plaisir ne disparaît pas et continue de persister dans la sexualité.

L'interprétation biologique

Le sein est relié au vagin. L'activation du sein durant le coït donne du plaisir à la femme.

Ce lien est programmé neurologiquement dans le cerveau, y compris celui de l'homme. Le sein est alors un organe de plus qu'il faut stimuler pour donner du plaisir à une femme et augmenter ses chances de la satisfaire sexuellement.